Aucun résultat n'a été trouvé, veuillez réessayer avec d'autres mots clés.

UN RÉGIME INCROYABLE APPUYÉ PAR LA SCIENCE

UN RÉGIME INCROYABLE APPUYÉ PAR LA SCIENCE

Combien de fois avez-vous fait confiance à des idées qui semblaient logiques, mis toute votre foi sur une stratégie de régime, seulement pour découvrir que le temps que vous avez investi était perdu ?

A présent, ceci pourrait vous intéresser !  

1 de 10 Sautez le petit déjeuner si vous voulez

La règle de régime qu’on a entendue plus que toutes : un régime sain commence avec un bon petit déjeuner. Il y a un seul problème : un bon petit déjeuner ne garantit pas un régime global sain. En fait. Il y a deux choses que vous devriez savoir à propos du petit déjeuner :

  1. Le timing n’est pas aussi important que vous le croyiez. Vous n’êtes pas obligé de manger immédiatement (ou même après une heure) après votre réveil. Votre métabolisme ne sera pas affecté.
  2. Manger un tôt petit déjeuner implique le fait que vous créez une fenêtre d’alimentation plus étendue (vous mangez pour plus d’heures  durant la journée), ce qui pourrait entrainer plus de stockage de graisse et plus de problèmes de santé, alors que si vous mangez votre premier repas à 7 heures du matin et mangez une collation de nuit à 22 heures, ça engendre 15 heures d’alimentation –ce qui pourrait être plus que le voudrait votre corps.

La réalité : Aucun repas n’est plus important qu’un autre. Ce qui compte le plus c’est le total d’apport de calories, la sélection des aliments et combien de temps vous dépensez à manger chaque jour. Donc si vous n’aimez pas le petit-déjeuner, sautez-le. Si vous l’aimez, savourez votre repas matinal mais gardez un œil sur votre fenêtre d’alimentation pour vous assurer que vous ne mangez pas plus de calories qu’il vous en faut.

2 de 10 C’est Ok de manger un gros diner

On sait tous que le diner est le repas le plus populaire à manger avec les amis et la famille, mais la plupart des gens pensent que manger dans l’obscurité est le péché cardinal de la perte de poids. Rien ne pourrait être plus incorrect. Des chercheurs ont comparé le fait de manger tôt dans la journée (10 heures) à celui de manger tard (18 heures). Dans cette étude, il n’y avait PAS DE DIFFERENCE dans la perte de poids (kilos), mais les mangeurs tard ont perdu PLUS DE GRAISSE. D’autres recherches ont donné la même conclusion – le timing n’a pas d’importance. Manger trop de calories cause la prise de poids indépendamment du moment où vous les mangez. 

La réalité : vivre dans un monde où vous ne pouvez pas manger la nuit et savourer les repas avec les amis ou la famille est restrictif et n’adhère à aucune règle prouvée par la science de fitness. Vous ne deviendrez pas gros en mangeant la nuit – ça n’arrivera que si vous mangez TROP la nuit. Si vous êtes conscients de la quantité que vous devriez manger chaque jour, vous pouvez placer ces calories dans le repas qui convient le mieux votre corps. 

3 de 10 Grignoter n’affecte pas le métabolisme

Nous savons que lorsqu’on mange, on brûle des calories. Donc 30 ans auparavant, c’était établi que si on mange plus fréquemment, on devrait brûlez plus de calories globalement, et donc la méthode de « pâturage » est créée et une nation de gens a commencé à consommer quatre à six petits repas par jour. Un petit problème : des chercheurs Français ont prouvé qu’il n’y avait « aucune preuve concernant l’amélioration de la perte de poids » en mangeant plus fréquemment. Ils ont même montré que le nombre de calories qu’on brûle par jour (le métabolisme), est le même quelle que soit la ‘méthode’ d’alimentation, tout en assumant qu’on mange le même nombre total de calories dont on a besoin pour perdre du poids.

La réalité : si on vous a dit de manger 2.000 calories par jour, qu’on les mange séparées en cinq repas de 400 calories ou deux festins de 1000 calories, ça n’a pas d’importance. (Cependant la composition de ces repas a, elle, de l’importance). Vous devriez choisir le nombre de repas selon votre planning du jour. Quand des chercheurs ont comparé le fait de manger trois repas par jour à six repas par jour, trois grands repas et trois goûters, il n’y avait aucune différence significative dans la perte de poids, mais ceux qui mangeaient trois repas étaient plus satisfaits et avaient moins faim.

4 de 10 Mangez des glucides pour devenir mince

La vraie raison derrière la mauvaise réputation des glucides : environ 50% de l’apport en glucides dans le régime d’un français typique est sous la forme de glucides rapidement digestibles et de sucre. Alors quand les gens disent que les glucides sont mauvais, ils parlent en général de manger de grandes quantités de sucre. Mais ce n’est pas vraiment juste pour tous les autres aliments qui sont aussi étiquetés en tant que glucides.

Comparé à un régime français typique, un régime faible en glucides a l’air du champion indiscutable. Mais comparé à un régime bien balancé en glucides, faible en sucres, en cuisine raffinée, et en gluten (comme le « régime Japonais »), les résultats sont très différents. Avant 1991, quand le Japon était considéré une société dominée de glucides, les taux de diabète et d’obésité n’étaient jamais supérieurs à 3% de la population. Si les glucides en général étaient l’ennemi, avec leur apport d’amidon élevé à travers le riz et les patates douces, les Japonais seraient les plus gros, la population la plus diabétique et la plus malsaine de la planète. Cependant, ce n’était pas le cas, et leurs taux d’obésité constituent un ‘problème’ que tout le monde voudrait avoir.

La réalité : votre corps a besoin de glucides. Si vous enlevez complètement ce nutriment essentiel de votre régime, vous pourriez subir une basse régulation des hormones qui contrôlent la perte de poids, rendant le corps mince et sexy que vous voulez, plus difficile à avoir. Une bonne règle générale : Mangez plus de glucides les jours où vous êtes actifs et moins les jours où vous êtes sédentaires. Assurez-vous que vos glucides proviennent d’aliments entiers comme les fruits et légumes.

5 de 10 C’est VRAIMENT une pilule de perte de poids qui en vaut la peine

La plupart des « suppléments brûleurs de graisse » miracles sont aussi efficaces qu’une heure de sprint. Mais si vous voulez prendre une pilule pour accélérer la perte de poids, votre meilleur pari est une vitamine que vous associez au soleil. Des chercheurs ont découvert que les gens qui ont les niveaux de vitamine D les plus élevés ont aussi les niveaux les plus bas de graisse corporelle. La connexion n’est pas une coïncidence. La vitamine D vous aide à vous sentir plein car, , elle libère plus de leptine, une hormone essentielle à la perte de poids. Elle vous aide aussi à diminuer vos stocks en graisse en bloquant l’hormone parathyroïde. La vitamine D littéralement brûle plus de graisses en réduisant la production de l’hormone de stress cortisol.

La réalité : acheter des suppléments pour vous aider à perdre du poids n’est pas la meilleure utilisation de votre argent. Votre base est un régime sain et de l’exercice. Mais quelques suppléments peuvent aider à remplir les lacunes nutritionnelles ce qui va aider votre corps à fonctionner plus efficacement. Supplémenter avec 2.000 à 3.000 UI de vitamine D3 est un investissement intelligent pour vos buts de santé et de perte de poids.

6 de 10 Faites des exercices sur un estomac vide

Si vous vous entrainez intensément, il n’y a rien de pire que les nausées parce que vous vous êtes senti forcé à manger avant d’aller au gym. Il y a beaucoup de preuves scientifiques qui montrent que manger avant un entrainement est important, mais « avant un entrainement » est un intervalle de temps beaucoup plus large que vous ne le pensez.

Même en simplifiant au maximum, votre processus digestif est très complexe. Quand vous mangez, les aliments ne vont pas directement dans vos muscles ou dans vos intestins. Ça prend du temps – beaucoup de temps, en fait. Donc si vous mangez plusieurs heures avant de vous entrainer, il y a toujours beaucoup de carburants pour vous aider à performer et à vous sentir en bon état. 

La réalité : Un recherche a montré que le taux de protéines que vous mangez est digéré entre un gramme par heure et 10 grammes par heure. Donc si vous avez un repas constitué de 25 grammes de protéines, ce repas pourrait durer dans votre système pour 25 heures. Le niveau d’hydratation et les habitudes de sommeil ont aussi un rôle important dans la performance, donc assurez-vous que vous vous êtes bien reposé et que vous avez bien à boire, puis mangez quand vous sentez que ça arrange votre corps, même si c’est un petit repas ou rien du tout.

7 de 10 mangez des graisses saturées

Les graisses saturées – et toutes les graisses animales – sont derrière les innombrables problèmes de santé. Mais toutes les recherches faites pour soutenir cette hypothèse ont complètement ignoré les populations qui étaient incroyablement sains malgré les régimes basés sur les graisses saturées. Par exemple, les gens qui vivent à Tokelau (un territoire en dehors de la Nouvelle-Zélande) mangent un régime 50% à base de graisses saturées, et ils ont une santé cardiovasculaire meilleure que n’importe quel autre groupe de gens. Même Walter Willer, président du Département de Nutrition à Harvard, avait publiquement déclaré (après 20 années de recherches) que les graisses – et plus spécifiquement les graisses saturées – ne sont pas la cause de la crise d’obésité et de même pour les maladies cardiaques.

 La réalité : le cholestérol agit en fait comme antioxydant contre les radicaux libres dangereux se trouvant dans le sang. Quand les niveaux de substances indésirables sont élevés (dus à l’inflammation de vos artères à cause des aliments hautement transformés et des larges quantités de sucres), les niveaux de cholestérol s’élèvent pour combattre ces substances. Le cholestérol est aussi nécessaire pour produire un certain nombre d’hormones, un bon nombre parmi elles aide à combattre les maladies cardiaques. En plus, les recherches montrent que les régimes plus riches en graisses saturées ont généralement un total de calories consommées plus bas.

8 de 10 pensez à jeuner pour une meilleure santé

N’importe quel régime qui vous interdit de manger n’est pas un régime – c’est la famine. Mais il y a une différence entre refuser à votre corps ce dont il a besoin et reprogrammer votre corps pour que vous puissiez contrôler votre faim et permettre à votre corps de se recharger. L’idée de jeuner n’est pas insensée. Vous le faites chaque nuit quand vous dormez, et c’est une période essentielle pour une santé optimale. Mais l’idée d’aller plusieurs heures sans manger durant le jour n’est pas bien acceptée.

Quand il est fait correctement, le jeûne pourrait vraiment aider votre corps à brûler les graisses, à se recharger, et rester sain. Vous avez probablement entendu parler de régimes purificateurs qui débarrasseraient votre corps des toxines, amélioreraient le fonctionnement de vos organes internes, et vous aiderait à mieux vieillir. La plupart de ces choses ne marchent pas bien. La seule vraie purification est obtenue au niveau cellulaire. Ceci est appelé autophagie, et c’est la capacité de votre corps à se régénérer et à s’améliorer. L’autophagie permet à votre cerveau de fonctionner un peu mieux, aide avec la perte de poids, et même participe dans votre capacité à marcher et à respirer. Mais plus le temps que vous passez à manger – heures actuelles durant la journée à manger – moins le temps vous passez dans le processus autophagique, et c’est pourquoi le jeûne n’est pas une mauvaise chose.

La réalité: des chercheurs ont montré que les gens qui jeûnent un jour seulement par mois étaient moins susceptibles aux accidents thromboemboliques. Alors qu’il y a plusieurs façons de jeûner, le point important est le fait que vous ne devriez pas vous sentir forcé à manger si vous n’avez pas faim. Des jeûnes courts journaliers (12 à 16 heures) ou un jeûne pendant toute une journée, une fois par semaine, peut avoir des bénéfices sur la santé, et ça va vous apprendre à différencier entre ennui ou soif de la vraie faim.

9 de 10 L’organique ne vous aidera pas à perdre du poids

J’aime mon marché fermier local, et j’essaie toujours d’acheter des produits des meilleures sources. Ceci dit, écrire « organique » sur une étiquette ne veut pas dire que ça va vous aider à perdre du poids, et dans certaines circonstances ça ne garantira même pas qu’un aliment est sain.

200 études ont comparé les bénéfices des aliments organiques sur la santé aux aliments conventionnels, et les résultats étaient surprenants : il n’y avait pas de bénéfices distinguables quand il s’agit d’aliments organiques, que ça intéresse la prévention des maladies ou une estimation globale de la santé. Spécifiquement à la perte de poids, une comparaison randomisée entre aliments organiques et no-organiques n’a trouvé aucune différence significative dans l’information nutritionnelle, calories incluses.

La réalité : plus de recherches sur les aliments organiques doivent être conduites. Il n’y a aucun doute sur le fait que les aliments organiques contiennent moins de pesticides et de toxines, la vraie question est, est ce que la petite différence en toxines a une différence significative scientifiquement sur votre santé. Plus important encore, donner à un aliment l’étiquette ‘organique’ ne veut pas dire ‘pro réduction de poids’. Les sources organiques de sucre sont du sucre. Et les produits organiques contenant 1.000 calories contiennent vraiment 1.000 calories. Si vous voulez réduire le risque d’introduire quelque chose de mauvais à votre corps, vous êtes libre d’acheter les produits organiques, mais gardez quand même un œil sur l’étiquette.

10 de 10 « Trop de protéines », ça n’existe pas

Vous avez peut être entendu que manger trop de protéines peut causer toute sorte de problèmes de santé, comme les lithiases rénales et vésicales, mais ce n’est pas pris en considération pas la majorité des gens. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a aucune recherche qui montre la relation entre manger beaucoup de protéines et développer des problèmes rénaux. En fait, une étude publiée a testé le fait de manger jusqu’à 400 grammes de protéines par jour sans aucune conséquence néfaste.

Si vous avez un problème rénal préexistant, c’est possible qu’un régime riche en protéines puisse être difficile pour votre corps. Mais si vous avez un problème rénal, vous devriez parler à votre médecin à propos de votre régime.

La réalité : Si vous êtes en bonne santé, vous êtes libre de manger les protéines sans vous soucier de problèmes de santé – parce qu’il n’y en a pas. Les protéines sont l’un des macronutriments les plus métaboliques, ce qui veut dire que plus vous mangez de protéines, plus vous brûlez des calories. Souvenez-vous seulement que les calories sont toujours des calories donc les règles de l’apport global s’appliquent toujours.

X